Louis-Charles-Antoine Des Aix de Veygoux

  

 Parmi tous ces guerriers dans la fleur de leur âge,
Toi de qui la prudence égalait le courage,
Magnanime Desaix, que ce beau dévouement
Jette un durable éclat sur ton fatal moment !
Tout couvert de lauriers un seul regret te reste,
Un seul penser t’occupe : ô guerrier trop modeste !
De toi-même toi seul tu n’es point satisfait ;
Pour la postérité, tu crains d’avoir peu fait.
Desaix ! que ta grande ombre aujourd’hui se console !
Chez nos derniers neveux ta dernière parole
Retentira sans cesse, et de ton souvenir
Sans cesse entretiendra les siècles à venir.

. 

Ce site est dédié au général Desaix. 

 afin que son souvenir ne s’efface pas de la mémoire des français. 

.

05529379.jpg

            (Desaix, le guerrier-philosophe) 

Desaix, c’était l’homme du sacrifice, qui, pour lui, voulut toujours le devoir, et la gloire jamais, qui la donna aux autres, et même aux dépens de sa vie; un juste, un héros, un saint, l’irréprochable Desaix. (Michelet)

 

Quelle époque, en effet, plus féconde en héros que celle des guerres de notre première république, ou l’on voyait surgir, dans l’espace de quelques années, Desaix, Kléber, Marceau, Hoche, grands hommes par le talent et leur courage.

Parmi ces guerriers un héros attirait tous les regards. Ardent au combat, général consommé, quoique à peine sorti de l’enfance. Modeste et simple il fuyait les ovations et glorifiait son pays et son époque sans se douter de sa propre gloire. Desaix, ce jeune capitaine, officier à quinze ans, général de division à vingt-six ans, mort à Marengo à trente-deux ans.

Desaix s’était voué au chef qu’il admirait comme les chevaliers du Moyen-Age sacrifiaient tout à leur seigneur par idéal de conscience. Ce fut en Égypte de 1798 à 1800, que Desaix révéla ses remarquables talents et réalisa le rêve de sa vie.


D’une taille plutôt petite (mais Marmont,le décrit ainsi: sa taille était haute et élancée), avec son abondante chevelure noire, sa moustache touffue qui cachait des cicatrices de blessures de guerre, ses grands yeux gris, Desaix avait l’air triste, mais ferme et bon. Sa vie fut d’un fil tout aussi net que celui de son épée. Le devoir et le travail, telle fut sa conduite, se dévouer au service de la patrie, fut son ambition. Aucune ombre de cupidité, d’orgueil, de violence n’a terni l’image de ce grand militaire.

D’un caractère antique, il alliait à une bravoure une probité rigide et un désintéressement complet. Desaix se montre si généreux envers ses propres soldats et envers les vaincus qu’en Allemagne les paysans allemands l’appelaient « le bon général », et aussi les Arabes pendant la campagne d’Egypte lui donnèrent le surnom de « Sultan Juste ».

Desaix était un sage. Sa sagesse venait de son instruction: « Il avait l’âme trop élevée pour suivre la route commune dans la carrière où le sort l’avait placé, excité par cette espèce d’instinct qui donne au génie l’activité dont il a besoin pour se développer, il éprouvait le désir de s’instruire, avant même de pouvoir en calculer les avantages ». Son nom est devenu le symbole de la générosité et du courage.

Desaix était-il républicain? Une chose est sûre, s’il n’était pas républicain de son vivant, il l’est devenu dans la postérité.

De Desaix, nous allons essayer de retracer en quelques lignes son existence si courte et bien remplie, ou l’on ne sait réellement qu’admirer le plus, du courage, du talent, du génie ou de la modestie du personnage.

. 

Publié dans : Desaix |le 16 décembre, 2008 |5 Commentaires »

Commentaires et pings sont desactivés.

5 Commentaires

  1. le 10 mars, 2015 à 19:24 desaix écrit:

    Monsieur CHEVALIER Robert, bonjour et merci d’avoir visité nos pages et surtout de les avoir appréciées.

    Avec plaisir, nous vous autorisons a utiliser les images qui vous seront le plus utiles, qui d’ailleurs ne nous appartiennent pas et sont dans le domaine public.

  2. le 10 mars, 2015 à 11:13 CHEVALLIER Robert écrit:

    Bonjour,

    A la recherche d’illustration sur un régiment de dromadaireS dirigé par le général Cavalier je viens de découvrir ce beau blog sur Desaix.

    Dans le cadre de ses publications la Société Historique et Archéologique de l’orne va prochainement éditer un bulletin dans lequel figurera une communication sur Cavalier,résident et inhumé près d’Alençon.

    Je viens de découvrir sur votre blog quelques illustrations concernant un régiment de dromadaires.

    Pourriez-vous nous donner l’autorisation d’en utiliser deux ou trois ?

    Bien cordialement,

    Robert Chevallier

    SHAO (Archives Départementales de l’Orne)
    8 Av de Basingstoke
    61000 ALENCON

  3. le 21 mars, 2013 à 11:01 Cho écrit:

    Bonjour, je voudrai signaler à vos lecteurs, passionnés du Général Desaix et collectionneurs, l’existance de cet objet et sa vente. Cela pourrait intéresser. Cordialement. http://desaix22.wix.com/general-desaix

  4. le 4 novembre, 2011 à 23:36 souvenirs19 écrit:

    Bel hommage !
    Merci de ce « devoir de mémoire » !
    Cordialement
    Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  5. le 18 mai, 2010 à 11:48 amir écrit:

    Tout d’abord je devouvre avec plaisir ce blog, moi qui ait beaucoup de respect pour ceux qui comme Desaix, Hoche mais aussi Lannes et Bessieres, meme si je crois deviner peu de sympathie de votre part pour les Marechaux d’empire, ont ecrit les plus belles pages de l’histoire militaire.

    Ceci dit, je me permet de relever une petite erreur, sans doute pas ou peu importante:

    « D’une taille plutôt grande à l’époque »

    Pourriez vous preciser ce que vous entendez par « plutot grande a l’epoque »? Il me semble que sans etre petit a proprement dit Il etait cependant plus petit d’un pouce que Napoleon.

    On peut donc dire sans risque que meme pour l’epoque bien que geant de courage et de valeur il ne l’etait pas de corps

validation des acquis |
St Etienne GAY |
JEM School ... ج... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réflexions d'un voyant-astr...
| 5 ème Vitesse
| Palabre en Français