Première rencontre avec Bonaparte.

 

Rencontre de Desaix avec Bonaparte.

Desaix était plein d’admiration pour Bonaparte, sans s’être rencontrés les deux hommes se connaissaient par les récits et leurs faits d’armes publiés dans les bulletins de l’armée et de par ceci, Desaix en jugeait plus sévèrement Moreau qui était son chef: « Je suis persuadé, dit-il un jour à Gouvion Saint-Cyr, que Moreau ne fera jamais rien de grand, tandis que Bonaparte est fait pour une gloire immense ».

A peine guéri de sa blessure, il se rendit en Italie (juillet 1797) rencontrer ce général victorieux, dont les succès l’avait ébloui et dont le nom grandissait chaque jours. Bonaparte,le général en chef de l’armée d’Italie, en recevant Desaix, avertit l’armée:

«Que le général Desaix est arrivé de l’armée du Rhin et qu’il va reconnaître les positions où les Français se sont immortalisés.»

Première rencontre avec Bonaparte. dans Desaix,  l'armée du Rhin annoncedelarrivededesaix

C’est par un repas bâclé (connaissant le peu de gouts pour la gastronomie de chacun des deux personnages) que la première rencontre se termina.

 

Celui qui va obséder Bonaparte, jusqu’à sa mort.

sainthlne dans Desaix,  l'armée du Rhin

 Bonaparte viens de rencontrer celui qui obsédera longtemps ses pensées.

Déjà Bonaparte le soutient dans l’affaire de la trahison de Pichegru où Moreau étant très impliqué avait essayé de charger notre Desaix qui n’y était absolument pour rien. Innocenté il retourna à sa garnison de Strasbourg.Le 26 octobre 1797, Desaix fut nommé provisoirement, chef d’état-major de l’armée d’invasion de l’Angleterre, dont Bonaparte devait prendre le commandement.

Celui-ci écrivit à ce sujet au Directoire: «Vous ne pouviez pas faire choix d’un officier plus distingué que le général Desaix ». (Milan 5 novembre 1797).

Mais attaquer l’Angleterre se révéla vite une entreprise irréalisable, les plans furent changés, Bonaparte décida alors d’attaquer l’Angleterre autrement, par la route de ses commerces, l’Egypte.

Le Directoire satisfait de voir s’éloigner ce général devenu très populaire et gênant donna son accord pour cette expédition lointaine et périlleuse, dans un pays encore inconnu.

Publié dans : Desaix, l'armée du Rhin |le 2 février, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

validation des acquis |
St Etienne GAY |
JEM School ... ج... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réflexions d'un voyant-astr...
| 5 ème Vitesse
| Palabre en Français