La révolte de Fouesnant.

 .

Prélude aux grands soulèvements des masses paysannes..

10 juillet 1792, la loi martiale est proclamée à Fouesnant et les gardes nationaux tiraient sur tout attroupement. Autour de l’église, plus de 500 paysans s’étaient rassemblés, à l’appel d’un des leurs:

Alain Nédellec, homme de loi (juge de Paix dans son canton) et laboureur, Nédellec voulait prendre Quimper, changer la municipalité et les juges, déraciner l’arbre de la liberté.

Les révoltés ne tinrent pas longtemps devant les 150 gardes nationaux et 16 gendarmes de Quimper, qui bien armés donnérent l’assaut, et suite à une vive fusillade les révoltés s’enfuirent.

lesrvoltsdufouesnantramensparlagardenationaledequimperen1792.jpg

Le lendemain, les vainqueurs défilaient dans Fouesnant, encadrant prisonniers et bléssés. 

Nédellec s’échappa et ne fut capturé que cinq mois après le 2 décembre 1792. Et comme il y avait eu des morts dans l’affaire de Fouesnant, Nédellec, fut donc condamné et exécuté le 20 mars 1793, il avait 35 ans. Il fut le premier guillotiné à Quimper. 

Mais la révolte de Fouesnant, avait une autre portée, elle était le prélude aux grands soulévements qui allaient soulever les masses de paysans contre la Révolution; la guerre de Vendée, qui embrasa plusieurs départements de mars à décembre 1793, et la chouannerie, qui s’étendit à tout l’ouest et qui dura jusqu’en 1801..

 

Le Juge qui condamna à mort Nédélec.

Joseph-Jean LE GUILLOU de KERINCUFF, président du tribunal criminel.

Né à Coray en 1748, Joseph-Jean Le Guillou de Kérincuff était d’abord avocat. Farouche partisan des réformes, il fut élu député aux Etats Généraux et à la Constituante jusqu’en novembre 1789. Il participa au Comité Permanent, et fut élu premier Maire de Quimper en janvier1790. Dès novembre, il abandonna cette tâche, pour celle de Juge au Tribunal de District. En janvier 1792, il devint Président du Tribunal Criminel du Finistère, et occupa ce poste jusqu’à la fin de la Révolution (sauf pendant la « régénération » où il sera même emprisonné). Nommé Juge au Tribunal d’Appel de Rennes en 1800, il y finit sa carrière en 1816 comme Premier Président à la Cour. Il mourut à Quimper en 1823.

 .Pour consulter le jugement du tribunal criminel de Quimper. Cliquer ici

.Rapport sur la capture de Nédellec. 

                                  Document pdf.  La révolte de Fouesnant. dans IL Y A DEUX SIECLES. pdf

 

 

Publié dans : IL Y A DEUX SIECLES. |le 11 novembre, 2007 |Commentaires fermés

Commentaires et pings sont desactivés.

Commentaires desactivés.

validation des acquis |
St Etienne GAY |
JEM School ... ج... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réflexions d'un voyant-astr...
| 5 ème Vitesse
| Palabre en Français