Un métier d’autrefois.

Les marchands de rêves.

.

marchanddimages.jpg

Nous sommes fascinés par cet inconnu, sans âge, buriné par l’air des grands chemins, qui sortait de sa hotte ou de son grand sac les menues merveilles. Patriarche d’un autre temps déjà, presque sorcier. Son air rustique, son langage imagé et direct, fait de formules mi-savantes, mi-paysannes, lui attirait auprès des campagnards un certain respect.

.

Les colporteurs.

 

Le marchand de jouets - David Henry Friston

Le marchand de jouets et de rêves.

L’histoire du colportage est liée à la difficulté de vivre dans les pays de montagnes, les colporteurs viennent le plus souvent des Alpes, (Savoie, val d’Aoste, etc )…les plus célèbres de ces personnages venaient des hauts pays de l’Oisans où le colportage a été pendant des siècles un phénomène typique de cette région montagneuse. Mais dans leur grande majorité ils sont montagnards et souvent frontaliers. Qu’ils soient vosgiens, savoyards ou gascons, ils sont tous issus de cantons peu alphabétisés.

. 

colporteurssavoyard.jpg

Ces pittoresques personnages qui sillonnaient les villages et les hameaux, la « balle au dos ».

On trouve des colporteurs oeuvrant un peu dans toutes les contrées du pays, Vosgiens, Savoyards, Bretons, Alsaciens, Picards, Normands, Gascons, il y en avait aussi en Suisse et en Italie.

Colporteur_Patente

Gerard Portielje The Itinerant Vendor

Ces errants sont aussi issus du petit commerce, souvent essence rurale. Il s’agit de très petits commerçants mal achalandés et à la merci de défaut de clientèle. Mais alors, le hasard ou la malchance transforme alors le colporteur en vagabond.

colporteur de volailles

Le colporteur d’oiseaux et de volailles.

Ces colporteurs tombent parfois dans la mendicité et le vagabondage, du fait d’accidents de toute sorte, maladies, vols, qui conduisent à la perte de leur cargaison. Le colportage ne serait-il donc finalement qu’un avant-vagabondage, notamment en ce qui concerne les merciers vendant des objets de menue valeur, telles que des images saintes.  

.

lemarchanddoublies.jpg

 Le marchand d’oublies. (petite pâtisserie) 

Ces petits marchands au détail ont un travail particulièrement pénible puisqu’ils transportent fréquemment, à dos d’homme, des balles de plusieurs dizaines de kilos. 

Charles Robert Leslie  le colporteur de bijoux

Le colporteur de bijoux.

Les colporteurs partaient à pied, ou en charrette pour les plus fortunés, pendant la période hivernale. Le colporteur parcourait énormement de kilomètres, se rendant même dans les fermes les plus isolées. Il préférait aller directement chez le client, plutôt que s’installer sur la place des villages. Peu à peu, il arrivait ainsi à avoir une clientèle fidèle, y retournant chaque année à la même époque.

reposdecolporteurs.jpg

Le repos du colporteur.

Il dormait à la belle étoile ou dans des granges. Les colporteurs étaient donc des marchands ambulants,  ils transportaient leurs marchandises dans des « balles en bois », dans ces « balles », ils rangeaient leur marchandise achetée chez un marchand en gros ou en règle générale, la marchandise se payait au retour, grâce à l’argent gagné lors du voyage. .

marchand.jpg

Le colporteur marchand d’images..

Le colportage de librairie.

La presse écrite est d’abord apparue sous différentes formes, les nouvelles qui étaient manuscrites, les occasionnels, les libelles, les placards, les almanachs. Souvent il s’agissait de simples feuilles volantes. Cette presse plus ou moins clandestine était vendue en librairie et par colportage. En plus des almanachs, les images et les recueils de chansons, apparaissent de façon régulière dans les balles des marchands ambulants. 

lecolporteur.jpg

Le libraire ambulant.

En 1602, Jacques Oudot, imprimeur à Troyes, lance une série de livrets  imprimés sur du papier bon marché, avec des caractères usagés et illustrés d’anciennes gravures sur bois  qu’il fait vendre par des colporteurs (merciers ou crieurs) dans toute la France. De petits formats (14 x 7 ou 21 x 15 cm), ils étaient présentés sous une couverture de papier bleu qui servait habituellement à emballer les pains de sucre.

. 

lamarchandededentelles.jpg

La marchande de dentelles.

. Les colporteurs étaient aussi des marchands ambulants qui vendaient un large éventail de produits, dont du fil, des boutons,

Le colporteur

des lunettes, des tissus, des livres, des bulletins, des journaux, des toiles, des estampes, des objets de fer, de bois ou de verre, encre, plumes, enfin presque de tout, car l’on manquait de tout dans les zones rurales les plus reculées..

lepetitcolporteur.jpg

 La mercerie sont les produits préférés du colporteur.

Le colporteur diffuse d’abord des produits de l’industrie locale, puis il offre un assortiment de tissus nécessaire à la famille, à la maison, toutes sortes de coton, du coutil, du droguet, de la serge, de la flanelle, de la toile, de la moleskine. Il propose aussi quelques vêtements de travail et du linge de maison.

 

lemarchanddepltresambulantcolporteurdefigurines.jpg

Le marchand de plâtres ambulant, colporteur de figurines napoléoniennes.

Ils sont des personnages connus et attendus qui, toute à la fois, amènent les outils de la distraction et les nouvelles de la ville.

.

marchanddechansons.jpg

Le marchand de chansons.

Je suis le vagabond, le marchand d’oublies,
je n’ai que des chansons à mettre dans les cœurs.

 Ils étaient des marchands ambulants qui parcouraient les chemins en annonçant à voix haute leurs marchandises ou leurs services pour attirer la clientèle. 

.

colporteuravecuneboiteobscure.jpg

Colporteur avec une boite obscure.

 ..Le grand nombre de colporteurs voyageant à travers la France et les pays étrangers, n’était pas sans inquiéter les autorités, le colportage est très sévèrement réglementé car le Directoire craint qu’il ne propage une propagande contre-révolutionnaire. C’est ainsi que le 15 décembre 1815, une circulaire du ministre de la Police obligea chaque colporteur ou marchand ambulant à se munir d’un livret délivré dans l’arrondissement de son domicile habituel. Ce livret devait être visé par chacune des autorités locales où le colporteur passait.

assiette.jpg

Un métier d'autrefois. dans IL Y A DEUX SIECLES. affich2-199x300

affich

Le colportage a aujourd’hui disparu de nos vallées, sa mémoire subsiste encore auprès des derniers marchands ambulants.

.

 

Publié dans : IL Y A DEUX SIECLES. |le 9 novembre, 2007 |14 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

14 Commentaires Commenter.

1 2
  1. le 15 février, 2017 à 9:18 Reena Laurimore écrit:

    I’m still learning from you, but I’m trying to reach my goals. I absolutely liked reading everything that is posted on your website.Keep the information coming. I liked it!

    http://www.ycjml.com/bbs/space-uid-217138.html

  2. le 9 novembre, 2016 à 15:10 online banking écrit:

    I just like the valuable information you provide on your articles. I will bookmark your blog and test once more here frequently. I’m relatively sure I’ll be informed a lot of new stuff right right here! Good luck for the next!

    http://www.authentic-care.com/reasons-to-use-an-online-bank/

  3. le 22 octobre, 2016 à 21:37 Julius Shipp écrit:

    This website is really a walk-by way of for the entire info you needed about this and didn’t know who to ask. Glimpse here, and also you’ll positively uncover it.

    http://www.caflore-elgg.dreamhosters.com/blog/view/318704/un-comparateur-en-ligne

  4. le 27 avril, 2016 à 18:05 desaix écrit:

    Merci ! pour cette remarque trés intéressante, pouvez-vous publier cette carte ancienne à laquelle beaucoup trouveraient matière à étudier.

1 2

Laisser un commentaire

validation des acquis |
St Etienne GAY |
JEM School ... ج... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réflexions d'un voyant-astr...
| 5 ème Vitesse
| Palabre en Français