Rapport Ismert, chef d’escadron, au 11e régiment de hussards.

Rapport fait par le citoyen Ismert, chef d’escadron, au 11e régiment de hussards.

Le 25 (14 juin), le général Victor nous a envoyés sur la gauche, pour couvrir nos flancs entre la Lemme et l’Orba, et inquiéter ceux de l’ennemi. J’ai manoeuvré dans cette partie en exécutant de petites charges de temps à autre,  jusqu’à 11 h. 1/2, où je fus contraint de repasser la Lemme . Là, j’ai trouvé un faible bataillon de la 43e commandé par son chef. Un aide de camp du général Victor est venu nous dire de nous maintenir dans cette position.

Vers les 2 heures, l’ennemi nous força, par sa supériorité, à la retraite. Son artillerie et son infanterie faisaient un grand ravage; nous étions sans canons et sans munitions. Nous la fîmes donc la retraite par 400 toises. Les ennemis nous assaillirent de tous côtés sans nous entamer. Leur cavalerie, qui avait coupé la retraite, exécuta une charge sur nous ; les obstacles qu’elle avait à traverser mirent un peu de désordre dans ses rangs. J’en profitai et exécutai une charge vigoureuse; je parvins à percer leur ligne et je ralliai ma troupe à 4 ou 500 toises de cette dernière action.

Pendant que l’ennemi était occupé de notre infanterie, que je ne pouvais plus secourir, je donnai des ordres pour faire ramasser tous les fuyards. Cette recherche m’a procuré une cinquantaine de fantassins, un capitaine du 2e de cavalerie et douze hommes qui menaient des vivres, lesquels m’ont servi très utilement. J’ai divisé mes hussards en trois parties: la droite commandée par le capitaine Sainte-Marie, la gauche par le capitaine Briche et le centre, où j’avais placé les cavaliers du 2e et l’infanterie, fut sous ma direction.

La cavalerie ennemie, devenue plus audacieuse par la petite capture qu’elle venait de faire, vint pour me charger. Mon infanterie embusquée fit une décharge sur elle et de mon côté je fis faire une légère charge et retirer mon infanterie. L’ennemi, devenu plus circonspect, m’a suivi, mais sans acharnement.

Le brave capitaine Briche a reconnu une colonne de cavalerie qui débouchait sur ma gauche, venant de San-Carlo. Cet officier intelligent s’est éloigné aussitôt de moi, afin d’attirer l’ennemi le long de la Lemme pour ne pas lui laisser le temps de se reconnaître. Cette petite manoeuvre a parfaitement réussi. De mon côté, j’ai profité de tous les avantages des positions et je me suis retiré jusqu’à San-Giuliano.

A deux milles de distance, j’ai jugé par la canonnade que l’ennemi était repoussé.

J’ai fait faire une charge par les cavaliers du 2e et l’ennemi s’est replié en ordre. Le capitaine Briche m’a fait sou rapport le lendemain, dans lequel il a porté la cavalerie ennemie à environ 400 hommes; de mon côté j’en ai compté 600 et plus.

Dans cette journée mémorable, j’ai eu beaucoup il me louer du courage et de la bravoure des officiers, sous-officiers et soldats qui étaient sous mon commandement et particulièrement du capitaine Noël, qui s’était déjà distingué à l’affaire de Romano et qui, dans cette journée du 25, a été blessé et a eu un cheval tué. Le capitaine Briche mérite également les plus grands éloges pour son sang-froid, son courage héroïque et ses talents militaires. Le capitaine Sainte-Marie s’est parfaitement conduit.

Je ne dois pas oublier de faire une mention honorable de l’intrépidité des citoyens Charpentier, Paton et Moreau, maréchaux des logis (ce dernier, le plus ancien de ce corps, s’est signalé antérieurement dans plusieurs autres reconnaissances et depuis il s’est encore illustré au dernier passage du Mincio en prenant une pièce de canon à l’ennemi) ; Patrin, brigadier; Truchot (ce cavalier a remonté son capitaine dont le cheval était tué et a continué à se battre à pied) ; Deshayes, Bitry et Morat, hussards, ont fait des prodiges de valeur et ont contribué, avec les braves ci-dessus désignés, aux succès que nous avons eus dans cette campagne.

ISMERT,

Chef d’escadrons au 11e hussards, actuellement au 2e carabiniers.

 

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

validation des acquis |
St Etienne GAY |
JEM School ... ج... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Réflexions d'un voyant-astr...
| 5 ème Vitesse
| Palabre en Français